Retards au retour des vacances – Partie 1

Planifier vous rend votre liberté
24 mars 2017
Stressé/e, vous ? Comment devenir stressé/e ou pas ? 3 questions à vous poser pour dépasser le stress
2 avril 2017

C’est notre premier jour de retour au travail après de belles vacances relaxantes.

Nous arrions tôt et essayons de nous faire une impression de tout ce qui s’est passé pendant notre absence. Naturellement nous n’avons pas pu nous empêcher de regarder quelques échanges d’emails durant les vacances. Selon l’étude TNS commandée par Hewlett Packard, 66% d’entre nous le font ; nous allons sur nos emails en-dehors de nos heures de travail, y compris durant nos congés.

Mais les emails ne nous donnent pas une image complète, aussi la plupart d’entre nous, seulement une demi-heure après être de retour, avons déjà perdu ces belles sensations de relaxation.

Si vous êtes dans ce cas, lisez la suite.

Nous arrivons, nous nous installons à notre place de travail, nous essayons de nous faire une image de ce qui s’est passé depuis que nous sommes partis et de ce qui mérite une attention immédiate. Nous essayons aussi de nous souvenir le mieux possible de de qui se passait juste avant notre départ.

Ceci fait appel à beaucoup de ressources cérébrales, la mémoire que nous utilisons pour prendre des décisions, pour dessiner des stratégies, pour planifier. Si vous avez un rôle très prenant dans une entreprise matricielle, beaucoup de choses se sont passées durant votre trop courte absence ; aussi simplement vous mettre tout ceci en face dans votre esprit pour vous remettre à jour peut être pour le moins fatigant, et au pire stressant.

Dans les années 1950, un canadien pionnier en matière de gestion du temps, James T McCay, pointait le besoin essentiel pour une activité mentale pointue. Dans son ouvrage « The Management of Time » (non traduit en français) », il explique : « L’image que vous avez à l’esprit contrôle vos actions. 

  • Si vous n’avez pas d’image, vous n’agissez pas. 
  • Si vous avez une image fumeuse et confuse, vous hésitez.
  • Si vous avez une image claire et pointue, vous agissez efficacement et avec détermination. »

Quelle est la manière la meilleure et la plus rapide de se faire une image qui nous permette d’agir avec puissance ? C’est un plan en 3 points ; mais soyez prévenus, c’est à l’envers du modèle intuitif et probablement vous vous sentirez peu confortables… jusqu’à ce que vous expérimentiez pas vous-mêmes les premiers résultats.

Venez nous retrouvez pour la suite de cette histoire.

Ron Hopkins, PEP worldwide Grande-Bretagne